Pourquoi la Bourgogne ne figure pas dans les 50 meilleurs domaines du monde ?

World's Best Vineyards 2020

The World’s Best Vineyards Academy a récemment publié son classement 2020 des meilleurs domaines viticoles du monde.

Surprise, aucun domaine de Bourgogne ne figure dans ce classement ! Pourtant, avec 33 vins classés régulièrement dans les vins le plus chers du monde (Wine Searcher); on s’attendrait à voir deux ou trois domaines de renom dans cette liste ! Essayons de comprendre pourquoi ?

1. Le classement

Les trois premiers :

  1. Zuccardi Valle de Uco (Vallée de Uco, Argentine) – https://zuccardiwines.com/
  2. Bodega Garzón (Maldonado, Uruguay) – https://bodegagarzon.com
  3. Domäne Wachau (Wachau, Autriche) – https://www.domaene-wachau.at

Quelques éléments supplémentaires :

  • 50 domaines viticoles répartis sur les 5 continents et issus de 18 pays
  • L’équilibre Ancien Monde / Nouveau Monde est respecté avec respectivement 26 d’un côté et 24 de l’autre
  • L’Europe représente 46% des domaines sélectionnés, puis l’Amérique du Sud avec 26%, l’Océanie avec 10%. Uniquement 8% pour l’Amérique du Nord

Et la France ?

  • 9 domaines Français sont présents dans le Top 50
  • Le premier domaine français est bordelais : Château Smith Haut Lafitte arrive 7 ème
  • Les trois régions présentes sont :
    • Bordeaux (5 domaines : Château Smith Haut Lafitte, Château Pichon Baron, Château Margaux, Château d’Yquem, Château mouton Rothschild)
    • Champagne (3 domaines : Champagne Taittinger, Champagne Billecart-Salmon, Maison Ruinart)
    • Alsace (1 domaine : Domaine Marcel Deiss)

1. Comprendre le système de notation

Regardons le système de notation de ce classement avec quelques règles concernant le système de vote :

  • Les votes proviennent de plus de 500 représentants du secteur Vin et Tourisme
  • Chaque représentant peut voter pour 7 domaines (en ordre de préférence) dont 4 en dehors de sa région d’origine
  • Un représentant doit voter impérativement pour des domaines qu’il a visité personnellement (dans les 3 derniers années)
  • On vote pour un domaine, pas pour le vigneron / winemaker
  • On vote pour des domaine ouverts au public
  • On vote pour une expérience de visite dans sa globalité

C’est dans ces deux derniers points que nous trouvons la raison de la non-présence des domaines de Bourgogne dans ce classement. Ouvert au public et offrant une expérience globale… Bon, ben ça élimine déjà bon nombre de domaines bourguignon !

Image par Etienne GONTIER de Pixabay 

2. Offrir plus que “juste” 75 cl

On l’a compris, ce classement ne classe pas les vins mais bien l’expérience oenotouristique dans sa globalité : accueil, visite, dégustation, restauration,… Le vin n’est qu’une des composantes prise en compte.

Prenons par exemple le Piémont en Italie. Un récent voyage d’études m’a permis de voir de très beaux domaines avec des vins magnifiques et surtout beaucoup d’investissements et de réflexion pour mettre en place des expériences de visites.

Alors quid de la Bourgogne dans sa démarche oenotouristique ? Laurence COGAN-MARIE, professeur à la Burgundy School of Business à Dijon avait déjà étudié ce sujet l’année dernière. Elle avait posé différents constats des plus pertinents dans un très interessant article sur le dilemme de la Bourgogne vis à vis de l’oenotourisme.

Je résume le sujet en 2 questions fondamentales :

1. Est-ce que la Bourgogne viticole va se tourner vers l’oenotourisme par conviction ?

Pour les grands domaines prestigieux, cette conviction pourrai reposer sur le fait que le consommateur demande de plus en plus une expérience dans son acte d’achat et de consommation de grands vins. Le produit ne se limite pas à 75 cl de liquide dans une bouteille. Cela pourrai aussi venir de la conviction que l’oenoutourisme peut être une source de revenu non négligeable.

Pour les domaines plus petits ou de moins grande notoriété, initier cette démarche peut venir de la conviction qu’il faut se démarquer et se rapprocher du consommateur. D’autant plus en période économique complexe, le lien direct peut être une source de revenu nécessaire et conséquente.

Qui aurait pu prévoir la taxe Trump couplée à un impact Brexit et une crise sanitaire mondiale avec la COVID 19? Chaque élément impact les ventes et les trois combinés offrent un avenir très incertain. La démarche oenoutiristique est une réponse à envisager.

2. Sous quelle forme ?
wine tasting
Image par Jill Wellington de Pixabay 

La Bourgogne ne donne pas trop dans l’ostentatoire. D’ailleurs, on entends fréquemment l’étonnement des amateurs de vins qui viennent en Bourgogne pour la première fois. Ils vont à Vosne-Romanée et s’étonne de voir les bâtiments de la DRC. Pas vraiment ce que l’on imaginerai d’un domaine mondialement connu. Dailleurs, Vosne ne brille pas par ses châteaux et demeures fastueuses.

Bien sûr il y a un investissement à prendre en compte mais différents niveaux d’offres sont possibles. De quelques journées événementiels par an à une véritable structure permanente, pensée et réfléchie.

Donc question très importante que de réfléchir à la forme que doit prendre cette démarche. Comment préserver son état d’esprit de domaines familiaux ou de maisons de négoces familiales et historiques? Comment préserver son “métier de vigneron” ? Comment faire pour offrir une belle expérience sans tomber dans un disneyland?


Oui, ce type de classement ne reflète qu’une partie de la réalité et on doit avoir un regard critique et dire que c’est très anglo-saxon mais néanmoins un constat s’impose : il y a peu d’offres oenotouristiques en Bourgogne.

Pour certains il n’y a pas de besoin car le domaine fonctionne (très) bien, pour d’autres c’est difficile à mettre en oeuvre devant le peu de temps disponible. Ca nécessite donc une conviction que cela va s’imposer pour conserver un lien précieux avec le client et également développé une source de revenu.

Nul doute que très prochainement, on verra cité dans ce type de classement des noms comme Olivier Leflaive ou encore le Château de Pommard qui oeuvrent dans ce sens.

Olivier

Passionné de la Bourgogne et de ses grands vins, je souhaite partager avec vous des clés pour découvrir et comprendre les vins de Bourgogne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.